Avec Olivier Rouillon, médecin fédéral national de la FFGolf et des équipes de France de golf. Service de médecine du Sport, hôpital de l’Hôtel-Dieu AP-HP.

Est-ce que le golf est bon pour la santé ?

On peut répondre sans l’ombre d’un doute par l’affirmative. En effet, les golfeurs, et notamment les golfeurs seniors représentant un marché très important dans de nombreux pays, plusieurs études scientifiques ont été menées récemment. La première qui a révélé une relation entre golf et bonne santé a été réalisée en Suède et date de 2008. Cette étude a comparé la population des golfeurs de ce pays, environ 300 000 personnes, à la population totale, sachant que ces populations étaient comparables en termes d’âge, de répartition homme-femme et de niveau socio-économique. Et il a été démontré que les personnes qui pratiquaient régulièrement le golf avaient un gain d’espérance de vie de cinq ans par rapport au reste de la population !

Comment un tel résultat s’explique-t-il ?

Il a été prouvé que le golf a un impact positif sur plusieurs facteurs relatifs à la santé des personnes. Premier facteur, l’aspect cardio-vasculaire et notamment la prévention des maladies cardio-vasculaires. Une étude a démontré que les facteurs de risque cardio-vasculaires comme la masse grasse ou le cholestérol étaient globalement améliorés par la pratique du golf. De la même façon, il a été prouvé que le golf avait des vertus sur le plan ostéoarticulaire. Ce n’est pas une surprise ! Le golf demande de conserver de la force, de la souplesse et de la proprioception, c’est-à-dire la capacité de contrôler des mouvements dans l’espace tout en restant en équilibre. Ces trois éléments sont très importants pour prévenir le vieillissement du cartilage, autrement dit l’arthrose. En continuant à jouer au golf, un senior va conserver de la force musculaire dans les jambes, les abdominaux et le bas du dos, mais aussi de la souplesse et, de façon très importante, un grand sens de l’équilibre. Une étude a même prouvé que les golfeurs d’un certain âge conservaient davantage de qualités proprioceptives que des pratiquants de tai-chi !

Le golf a-t-il un impact sur les maladies neurologiques ?

Le vieillissement neurologique est inéluctable. Cela dit, le golf demandant une concentration intense par intermittence, pour préparer chaque coup, mais aussi de l’imagerie mentale, pour visualiser des trajectoires, il permet, grâce à ces éléments, de ralentir l’apparition du vieillissement neurologique ou de maladies de type Alzheimer. Enfin, le golf a également un impact positif sur le stress. Il permet d’évoluer dans un espace agréable, toujours vert, une couleur bien connue pour ses vertus apaisantes, mais aussi, grâce à la concentration qu’il demande, de se déconnecter de ses soucis professionnels ou quotidiens. En termes de concentration, d’ailleurs, le golf est aussi très intéressant pour les jeunes. Ce n’est pas une activité à récompense immédiate, au contraire de beaucoup de jeux proposés sur les consoles ou les tablettes par exemple. Il y a des règles à respecter et il faut du temps pour avoir la récompense de ses efforts. C’est donc une activité très positive pour l’apprentissage et maturation cérébrale des adolescents. 

Est-ce que la pratique du golf peut entraîner des blessures ou des problèmes de santé ?

Le risque de blessures est faible à partir du moment où le joueur fait attention à utiliser du matériel adapté et à bien s’échauffer avant chaque parcours ou chaque séance de practice. Sinon, sur des problématiques de tendon, le golf reste l’une des activités sportives les moins traumatisantes, comparées au tennis ou à la course à pied. De la même façon, passé un certain âge, le risque de faire un infarctus en jouant au golf est beaucoup plus faible que pour d’autres sports.

Le golf est-il aussi positif en termes de relations sociales ?

Tout à fait. Des études effectuées aux Etats-Unis montrent que les seniors choisissent de pratiquer une activité sportive en fonction des relations sociales que ce sport va pouvoir leur offrir. Le golf, qui a l’avantage de pouvoir être débuté à n’importe quel âge de la vie, permet cette sociabilisation en donnant l’occasion aux joueurs de nouer de nouvelles amitiés et de lutter contre l’isolement, notamment s’il est pratiqué dans le cadre d’un club ou d’une association.  

Le golf, véritable « sport santé »

  • Augmente l’espérance de vie de cinq ans.
  • Diminue les risques cardio-vasculaires.
  • Ralentit l’apparition d’arthrose.
  • Renforce et améliore les qualités proprioceptives.
  • Ralentit le vieillissement neurologique.
  • Diminue les effets nocifs du stress.
  • Favorise le développement des relations sociales.
  • Favorise l’apprentissage et la maturation cérébrale chez les adolescents.