La Wilson Triad promet des trajectoires rectilignes sur les longs coups et beaucoup d’effet au petit jeu. Une combinaison parfaite qu’elle doit à un grand moment d’inertie, obtenu notamment par une densité homogène entre les trois parties de la balle, mais aussi par une enveloppe en uréthane, la plus fine jamais produite par Wilson. Et à l’usage, la Triad est très convaincante avec son vol consistant, stable et pénétrant. La balle semble parfaitement équilibrée. Une sensation que l’on retrouve au putting avec une belle qualité de roule ou encore au petit jeu où la balle mord le green avec force.

Des caractéristiques que l’on retrouve aussi sur la version R et même légèrement amplifiées. En effet, le R pour raw, que l’on pourrait traduire par « brut » se différencie de la version standard par son absence de peinture sur l’enveloppe externe… Beaucoup plus « rugueuse » au toucher que la version standard, qui est lisse et brillante, la R fait le choix, lors du contact, de ne laisser aucun filtre (à savoir la peinture) entre elle et le club et ainsi de laisser s’exprimer le plus librement possible ses qualités. La version R sera sûrement choisie par les meilleurs joueurs mais attention elle est aussi plus sensible aux salissures comme aux coupures.

Spécificités

Composition : 3 pièces.

Compression : 85.

Enveloppe extérieure : en uréthane très fine.

Coloris : blanc

Prix : 45 € la douzaine

Le verdict de la rédaction

Design : 5/5

Toucher : 5/5

Performances : 4/5

Prix : 4/5