Pour sa nouvelle gamme de putters, le fabricant américain l’a sobrement baptisée Ping 2021. On retrouve de nombreuses formes de tête, 11 au total, de la classique lame Anser (en photo) aux maillets, afin de s’adapter à tous les types de putting. Ping l’a aussi dotée d’une conception multi-matériaux constituée d’acier, de tungstène et d’aluminium garantissant de très hauts moments d’inertie, synonyme de stabilité lors de la frappe. Mais l’une des grandes nouveautés de cette gamme Ping 2021 reste son insert dual-durometer PEBAX. Avec ses stries uniformes et peu profondes et son toucher très doux, presque mou au contact, elle confère en retour une exceptionnelle tenue de ligne. Si les sensations sont un peu perturbantes au début, très vite on apprécie ce putter redoutable d’efficacité et dont la réponse ferme à l’impact ne vous demandera aucune adaptation particulière quant au dosage des coups. Les nouveaux systèmes d’alignement ont été conçus en partenariat avec les pros de la marque, comme Viktor Hovland pour le DS 72. Du côté du look, le choix de la finition « total black » shaft inclus, juste souligné d’un trait rouge au niveau de l’insert est particulièrement réussi.

Spécificités

Formes de têtes : 11 modèles dont 3 lames, 1 lame large, 2 demi-maillets et 5 maillets.

Tête : en acier avec insert en tungstène. Semelle en aluminium sur les Fetch et Oslo H, corps en aluminium sur les CA 70 et le Harwood.

Insert : dual-durometer PEBAX.

Poids de la tête : de 350g à 385g selon les modèles.

Longueur : de 32’’ à 38 ‘’ et shaft réglable de 32’’ à 36’’ sur commande.

Grip : Pistol PP58 Mid (87g) ou PP60 (86g) selon modèles, en option PP58-S (99g).

Prix : 299 € et 449 € pour le Harwood.

Le verdict de la rédaction

Design 5/5

Toucher 4/5

Performances 5/5

Prix 4/5