1. Alors que vous jouez en match-play, vous avez déjà rentré votre balle pour le par. Votre adversaire a un long putt pour birdie qui se dirige lentement vers le trou. Vous annoncez alors : « c’est donné ! ». Sa balle s’arrête finalement à 2 centimètres du trou, mais il affirme avoir fait birdie puisque vous lui avez donné le coup !

Faux. La Règle 3.2b autorise à faire des concessions en match-play, c’est-à-dire à se donner un coup, un trou ou le match. Une concession peut aussi être faite lorsque la balle de l’adversaire est encore en mouvement, mais celle-ci ne s’applique alors que sur le coup suivant. En effet, si la concession est possible à tout moment, elle doit malgré tout intervenir avant que le coup de l’adversaire ne soit joué. Dans notre cas, la concession ne peut donc pas être valable pour le birdie, puisque la balle était déjà en mouvement, mais pour le coup suivant, à savoir le coup pour le par. Si la balle pour birdie rentre, la concession devient alors sans objet.

2. Vous avez terminé le trou en 4. Votre adversaire en match play est en 3 au bord du green et s’apprête à chipper. Vous lui dites alors qu’il devrait plutôt putter. Vous avez perdu le trou.

Vrai. La Règle 10.2a interdit en effet à un joueur de donner ou de solliciter un conseil à un autre joueur durant le tour. Il est également interdit de toucher le matériel de son adversaire pour obtenir une information sur le club joué. En match-play, la pénalité est la perte du trou.

3. Afin de bien vous aligner, vous prenez le club avec lequel vous allez jouer votre coup et le posez au sol. Vous positionnez vos pieds, reprenez le club et tapez votre coup. Vous êtes passible d’une pénalité.

Vrai. La Règle 10.2b (3) explique clairement que le joueur ne doit pas utiliser un club ou tout autre objet pour aligner ses pieds ou son corps avant de jouer un coup. Si le joueur prend son stance en infraction à cette règle, il ne peut plus éviter la pénalité, même en interrompant son stance et en enlevant l’objet. Il écope de la pénalité générale, à savoir deux coups, en stroke-play.

4. En arrivant au trou 8, en fort dogleg gauche, vous décidez de changer les caractéristiques de votre driver ajustable afin de le positionner en draw. Comme on vous explique qu’il est interdit de changer les caractéristiques d’un club durant un tour, vous le remettez dans son état d’origine puis jouez. Aucune pénalité n’est encourue.

Vrai. L’exception de la Règle 4.1a (3) autorise, avant de jouer, à rétablir dans son état d’origine un club doté d’un dispositif de réglage. Aucune pénalité n’est alors encourue et le joueur peut jouer son coup avec.