Après deux journées perturbées par la pluie, le vent et les orages, le beau temps devrait faire son retour sur les fairways de l’Augusta National Golf Club pour la conclusion de la 87e édition du Masters. Une bonne nouvelle pour les 54 joueurs rescapés du cut qui vont devoir enchaîner, pour les meilleurs, entre 25 et 30 trous dans la journée !

Pour les trois premiers du classement, Brooks Koepka, Jon Rahm et l’amateur Sam Bennett, il faudra d’abord terminer le trou 7 avant de jouer les 11 derniers trous de ce 3e tour puis repartir dans la foulée pour un ultime 18 trous. Un véritable marathon qui devrait mettre à l’épreuve le physique mais surtout le mental des prétendants à la victoire.

Après 6 trous disputés samedi sous une pluie devenue violente, Koepka, toujours aussi impérial, pointait à -13 après un birdie au 2 et cinq autres pars. Rahm, lui, se situait à quatre coups de l’Américain après un birdie au 2 mais deux bogeys au 4 et au 5. Un écart qui pourrait se réduire dès la reprise, Koepka ayant un putt de 3,5 m pour le par sur le green du 7, Rahm se trouvant à moins de 3 m pour le birdie

Derrière ces deux « poids-lourds » dont le duel au sommet promet beaucoup, on retrouve l’amateur Sam Bennett à -6 (après deux bogeys sur les deux premiers trous) puis quatre joueurs à – 5, Patrick Cantlay (après 13 trous), Matt Fitzpatrick (après 11 trous), Collin Morikawa et Viktor Hovland (tous les deux après 7 trous).

Tiger Woods, lui, était à la peine samedi soir, après avoir franchi son 23e cut consécutif, record de l’épreuve égalé. En grosse difficulté lors de ce 3e tour disputé dans des conditions extrêmes (+6 après 7 trous), l’ancien n°1 mondial pointait à la dernière place des 54 joueurs restants. Plus inquiétant, Woods avait bien du mal à marcher entre les coups, sa jambe droite le faisant visiblement énormément souffrir. Un abandon ce dimanche n’aurait rien de surprenant.

En France, retransmission en direct du 3e tour à partir de 14h (heure française) sur Golf+ puis du 4e tour à partir de 20h.