Parti avec un coup d’avance sur l’Australien Min Woo Lee, le Basque Jon Rahm a tenu son rang de favori lors de l’Open d’Espagne, disputé au Club de Campo Villa, près de Madrid. Désormais remonté au 5e rang mondial, Rahm a rendu une dernière carte de 62 (-9) pour s’imposer sur le score de -25 avec 6 coups d’avance. L’Espagnol a pu compter sur un putting magistral avec notamment deux ficelles de plus de 10 mètres enquillées au 6 et au 11 ou encore un eagle au 14, manquant de peu l’albatros. Sa balle venant même toucher le drapeau… Mais c’est surtout au retour que Jon Rahm a fait la différence avec un score de 30 (-5), malgré un bogey au 12. Avec des cartes de 64, 68, 65 et 62, il remporte donc son Open d’Espagne pour la troisième fois, après ses titres en 2018 et en 2019 et fait aussi bien que son héros le grand Severiano Ballesteros, lui aussi triple vainqueur à domicile.

Matthieu Pavon termine seul 2e

Rahm a laissé peu de chances à ses concurrents en ce dernier tour. Malgré la superbe dernière carte de Matthieu Pavon, en 65 (-6) avec un eagle et 4 birdies, dont un au 18, le Bordelais termine seul 2e à 6 coups du vainqueur sur le score de -19 (64, 68, 68, 65). Il égalise sa meilleure performance sur le tour européen (2e au Portugal Masters en 2021), mais surtout il pointe désormais à la 32e position du classement européen, assuré de jouer la grande finale à Dubaï en novembre. Matthieu Pavon devance lui-même d’un coup, l’Australien Min Woo Lee, frère de la vainqueure du dernier US Open féminin Minjee Lee, seul 3e en -18. Du côté des autres tricolores, Joël Stalter prend la 23e place à -9, Victor Dubuisson est 39e à -6, Raphaël Jacquelin est 47e à -5, Frédéric Lacroix est 50e à -4 et Mike Lorenzo-Vera est 57e à -3, malgré une belle dernière carte en 65 (-6).