Trois semaines après la victoire de l’Italie aux championnats du monde amateurs messieurs par équipes, un autre Transalpin a triomphé au Golf National. Grâce à une magnifique carte de 62 (-9) riche de neuf birdies et sans aucun bogey, Guido Migliozzi a remporté la 104e édition du Cazoo Open de France.

Déjà vainqueur de deux épreuves du circuit européen en 2019, l’Italien de 25 ans décroche ainsi son 3e titre, devenant aussi le premier Transalpin à remporter l’Open de France depuis Costantino Rocca en 1993. Il en profite pour toucher un chèque de 510 000 € et grimper de la 100e à la 21e de la Race to Dubai, le classement européen.

Auteur de cinq birdies consécutifs du 6 au 10 puis de trois autres aux 13, 14 et 15, Migliozzi a porté le coup de grâce sur le 18 de l’Albatros, avec un deuxième coup de 180 mètres à moins de deux mètres du drapeau et un dernier putt plein d’autorité pour un 9e et ultime birdie. Il l’emporte finalement avec un total de 268 (-16) avec des cartes de 69, 71, 66 et 62. « C’était une journée comme seul le golf peut en donner », a avoué le vainqueur. « Au 18, j’ai visé le milieu du green mais la balle a tourné un peu plus que ce que je pensais. Parfois, des choses un peu folles arrivent au golf et c’était le cas aujourd’hui. »

Leader depuis le premier jour, le Danois Rasmus Hojgaard (62, 65, 74, 68) échoue finalement à un coup de l’Italien. A la 3e place, à -11, on retrouve le Français Paul Barjon (65, 68, 70, 70) qui disputait à 30 ans son premier Open de France.

Antoine Rozner, en demi-teinte lors de ce 4e tour, termine 11e (69, 66, 69, 74), Julien Brun 13e (66, 73, 70, 70), l’amateur Julien Sale 26e (72, 69, 68, 72), Matthieu Pavon (68, 70, 73, 71) et Victor Perez (69, 69, 68, 76) 30e.

Les autres Tricolores terminent au delà de la 40e place : les trois amateurs Oihan Guillamoundeguy, Martin Couvra et Tom Vaillant à la 45e place, Pierre Pineau 50e, Mathieu Decottignies-Lafon 65e, Adrien Saddier 68e et Jean-Baptiste Gonnet 75e.