Leader depuis le premier jour sur le tracé d’Inverness dans l’Ohio, c’est avec deux coups d’avance (9 à 7) que l’équipe européenne s’est lancée dans la dernière journée, consacrée aux simples. Et dès le début les Européennes ont pris les commandes avec trois premiers points remportés par les bleues dont celui de Céline Boutier, vainqueur 5&4 face à Mina Harigae qui l’avait battue la veille en 4 balles. Ce fut en effet la première défaite de la Française en deux Solheim Cup, elle qui n’aura joué cette fois que deux doubles et son simple avec pour bilan : une défaite, un nul et une victoire.

Le remontée américaine n’aura pas lieu…

Malgré la charge des Etats-Unis, les Européennes ont trouvé les ressources nécessaires pour résister, décrochant une égalité parfaite, 6 à 6 lors de cette session des simples. Un score insuffisant pour inquiéter les joueuses de la capitaine Ecossaise Catriona Matthew. L’histoire retiendra que le point de la victoire a été ramené par la rookie finlandaise Matilda Castren dans son match face à Lizette Salas. Son putt au 18 pour un arracher un match nul assurait aux européennes de ne plus pouvoir perdre…

4 victoires lors des 6 dernières rencontres pour l’Europe

Le dernier point européen était ramené par la joueuse danoise Emily Pederson, lors du tout dernier match et offrait la victoire 15 à 13 à l’équipe du Vieux Continent. C’est la deuxième fois de l’histoire de cette compétition que l’Europe conserve son titre, après sa victoire il y a deux ans à Gleneagles. Et si les Etats-Unis mènent encore la course avec un total de 10 succès en Solheim Cup contre 7 à l’Europe, les bleues restent sur une bonne dynamique avec 4 titres décrochés lors des six dernières éditions. Rendez-vous en 2023, à Finca Cortesin, en Espagne, où elles tenteront d’y décrocher une troisième victoire de suite !