Au moment d’enquiller ce putt de plus de 7 mètres au 18 pour birdie, Jon Rahm n’a pas tremblé. A 26 ans, l’Espagnol décroche son premier titre en majeur sur le parcours de Torrey Pines en Californie, là où 4 ans plus tôt il avait remporté son premier titre sur le PGA Tour lors du Farmers Insurance Open. Solide toute la semaine, Rahm a rendu une dernière carte de 67 (-4) avec deux formidables putts synonymes de deux birdies pour finir.

Oosthuizen, encore deuxième

Son score total en 278 (-6) lui offre donc la victoire, un coup devant Louis Oosthuizen dont l’ultime carte dans le par (71) n’aura pas été suffisante. Le vainqueur de l’Open Britannique 2010 termine 2e à un coup, pour la 6e fois de sa carrière en Grand Chelem, presque une habitude pour le Sud-Africain, déjà second du tout dernier USPGA remporté par Phil Mickelson…

Rahm n°1 mondial

Le sort, au contraire, a réservé son meilleur coup à Jon Rahm, jeune papa comblé. « Je crois beaucoup au Karma, mais je ne pouvais imaginer ce superbe dénouement », déclarait l’Espagnol qui il y a quelques jours et alors qu’il comptait six coups d’avance devait déclarer forfait au Memorial Tournament pour cause de test positif au Covid… Les étoiles se sont donc alignées afin d’offrir à Rahm ce premier titre majeur, il devient aussi le premier Espagnol à s’imposer à l’US Open, et la place de numéro un mondial.

Dechambeau explose

A l’arrière, personne n’a pu suivre le rythme imposé par le basque, ni Brooks Koepka qui termine 4e en -2, ni son meilleur ennemi sur le Tour Bryson Dechambeau, un temps leader du tournoi. Le tenant du titre concède un retour en 44 avec deux bogeys, deux doubles et un quadruple sur le 18, pour une ultime carte en 77 qui l’expulse à la 26e place.

https://www.pgatour.com/competition/2021/us-open/leaderboard.html