C’est officiel. Les compétitions de golf de club et les épreuves fédérales (Grand Prix, Trophées Seniors…) vont faire leur réapparition dans les golfs français à partir de mercredi prochain, le 19 mai. Cette annonce, bien évidemment, s’accompagne de mesures sanitaires que les joueurs devront impérativement respectées.

Un flacon de gel obligatoire

Première obligation pour chaque participant de compétition, se munir d’un flacon de gel hydroalcoolique. Ce flacon permettra à que joueur de se laver les mains avant et après manipulation d’un drapeau, d’un râteau de bunker, d’un piquet ou d’une autre balle que la sienne. Attention ! Si un joueur ne possède pas de flacon, il ne pourra prendre le départ de la compétition et sera disqualifié.

Toucher les drapeaux et les piquets mais…

Comme nous venons de l’évoquer, les joueurs pourront manipuler les drapeaux de trou (l’enlever avant de putter par exemple) et les piquets de zone à pénalité (s’ils sont gênés pour jouer). Dans tous les cas, ils devront impérativement se laver les mains avant de les toucher.

Plus de placement dans les bunkers

Comme pour les drapeaux et les piquets, les râteaux de bunker pourront être manipulés par les joueurs afin de ratisser leurs traces de pas. Là-encore, le lavage des mains avec un gel hydroalcoolique, avant la manipulation du râteau, sera obligatoire. Conséquence de cette mesure sur le jeu, il ne sera plus possible de placer la balle dans un bunker sans pénalité. Il faudra jouer la balle où elle repose…

Retour aux trous normaux

La reprise des compétitions s’accompagnera d’un retour aux trous « normaux » sans coupelle ou système de ramassage. Le bogey de chaque trou devra être enfoncé complètement afin de permettre aux balles de rentrer sans souci dans le trou.

Pas d’échange de cartes de score

L’échange des cartes de score, lui, ne sera toujours pas autorisé. En fonction des compétitions, l’enregistrement des scores s’effectuera par voie orale ou par envoi de mail ou de sms. A l’issue du parcours, les cartes de score seront déposées dans une urne afin de pouvoir vérifier les scores en cas de contestation ou de litige.

Des remises de prix à l’extérieur

Les remises des prix, enfin, se feront en priorité à l’extérieur. Si le temps ne le permet pas, elles s’effectueront à l’intérieur dans le plus strict respect des règles sanitaires. Au niveau du restaurant, les responsables devront respecter les règles établies par le gouvernement pour le service en terrasse, à savoir six personnes maximum par table. Des systèmes de vente à emporter seront aussi mis en place.