La deuxième journée du WGC Dell Technologies Match-Play a été beaucoup moins favorable que la première. Vainqueurs de leur premier match mercredi, Victor Perez et Antoine Rozner se sont tous les deux inclinés ce jeudi, sur le parcours de l’Austin Country Club, au Texas.

Perez dominé par Henley

Vainqueur la veille de l’Australien Marc Leishman, Victor Perez s’est incliné 4&3 devant l’Américain Russell Henley. Mené dès le premier trou après un birdie de Russell, le n°1 français n’a jamais pu revenir à hauteur de son adversaire. Mené 3 down au départ du 9, Perez revenait à deux longueurs après un birdie au 9 avant de perdre le 11 et le 12 pour s’incliner finalement sur le green du 15.

La qualif devant Sungjae Im

Dans ce groupe, les quatre joueurs (Perez, Im, Henley et Leishman) sont à égalité avec une victoire chacun. Tout se jouera donc ce vendredi, Perez affrontant le redoutable Coréen Sungjae Im, 17e mondial, à partir de 17h54 heure française.

Rozner à la peine, Fleetwood solide

Antoine Rozner, lui aussi, n’a pu confirmer son succès remporté devant Bryson Dechambeau mercredi. Opposé à l’Anglais Tommy Fleetwood, l’un des héros de la Ryder Cup 2018, Rozner a raté sa partie en concédant 5 bogeys pour un seul birdie. Mené dès le premier trou, le Parisien a passé l’aller 3 down avant de rendre les armes sur le 15 sur le score sans appel de 4&3.

Gagner et espérer

Pour se qualifier pour les 1/8e de finale, Rozner devra impérativement battre le Coréen Si woo Kim, n°48 mondial, ce vendredi à partir de 16h15 heure française, et espérer dans le même temps une défaite ou un match nul de Fleetwood devant Bryson DeChambeau. Rappelons qu’en cas d’égalité dans un groupe, les joueurs concernés devront se départager sur un play-off en mort subite.

Deuxième victoire pour Garcia

Parmi les autres matchs, à noter les victoires de John Rahm sur Shane Lowry, de Sergio Garcia devant Tyrrell Hatton, de Kevin Kisner face à Justin Thomas, de Matt Kuchar devant Louis Oosthuizen mais aussi le superbe match nul entre Dustin Johnson, le n°1 mondial, et le jeune gaucher écossais Robert Macintyre.