Avec Jean-Emmanuel Elbaz, pro et coach mental au Paris Country Club. Tél. : 06 76 49 80 72. www.enphasegolf.com

Le golf est une activité où nous sommes régulièrement confrontés à des peurs. L’une des plus fréquentes est celle liée à un coup ou à une erreur technique. Par exemple, si vous êtes un droitier qui fait régulièrement du slice, vous avez tendance à avoir peur de faire du slice dès que vous vous retrouvez au départ d’un trou étroit ou d’un trou avec un obstacle situé côté droit…

Un travail en plusieurs étapes

Dans ce cas, pour vous en sortir, vous devez effectuer un travail en plusieurs étapes. Premièrement, allez prendre quelques leçons avec un pro pour comprendre la source du problème qui souvent technique. Appliquez ensuite les conseils du pro au practice (il peut vous avoir donné aussi des exercices à faire) jusqu’à ce que vous notiez une amélioration. Enfin, une fois sur le parcours, cherchez à faire plutôt qu’à ne pas faire. Ainsi, plutôt que de vous dire « ne fais surtout pas de slice », visualisez une balle droite en prenant pour objectif le milieu du fairway. Une fois que vous avez visualisé cette trajectoire, associez une sensation (démarre doucement, allonge les bras,…) sans être trop technique.

Associez une trajectoire et une sensation

Autre peur, celle que peut procurer un obstacle en particulier. Combien de joueurs, en effet, se tétanisent dès qu’ils doivent franchir un obstacle d’eau ou survoler un bunker. Dans ce cas, il ne faut pas ignorer l’obstacle. Il faut analyser sa position (à quelle distance ma balle se situe-t-elle de l’obstacle ?) puis établir une stratégie en fonction. Une fois que vous avez choisi une cible (le fairway ou le milieu du green par exemple), visualisez une trajectoire et associez une sensation pour réaliser cette trajectoire et atteindre votre cible. Si vous êtes dans cet esprit-là, l’obstacle sera relégué naturellement au second plan. Il est même probable que vous n’y pensiez plus du tout !

Un trou qui pose problème ? Jouez différemment !

D’autres golfeurs, notamment ceux qui jouent toujours le même parcours, peuvent aussi avoir peur d’un trou en particulier. Cette fois, la solution est de jouer le trou de façon différente, par exemple en utilisant un fer plutôt qu’un bois au départ, ou en ne cherchant pas à tout prix à prendre le green en régulation. Mais là-aussi, la clé, pour chaque coup, est de visualiser la trajectoire recherchée et d’y associer une sensation.

Surmontez la peur du trou 1

De la même façon, beaucoup de joueurs redoutent d’effectuer le départ du trou n°1. Pour surmonter cette peur particulière, vous pouvez, à la fin de votre séance d’échauffement au practice, jouer ce premier départ au practice, en imaginant que vous y êtes déjà. Une fois vraiment au départ, vous devez, comme toujours, choisir une cible précise sur le fairway, visualiser votre trajectoire et vous appuyer sur une sensation de swing. En procédant ainsi, là-encore, cette peur du premier départ sera reléguée au second plan.  

Les points à retenir

  • Si vous avez peur d’un coup en particulier (mise en jeu au driver, sortie de bunker,…), commencez par prendre ou une plusieurs leçons avec un bon pro. Travaillez les bases enseignées au practice. Une fois sur le parcours, concentrez-vous sur ce que vous devez faire en choisissant une cible, en visualisant votre trajectoire et en utilisant une sensation de swing.
  • Si vous avez peur d’une situation particulière (jouer au-dessus d’un obstacle d’eau, franchir une rangée de bunkers, jouer dans un couloir d’arbres,…), analysez la position de l’obstacle et prenez-la en compte pour établir votre stratégie. Une fois votre choix fait, concentrez-vous entièrement sur la cible à atteindre.
  • Si vous appréhendez le départ du trou n°1, prenez l’habitude de le « jouer » deux ou trois à la fin de votre séance d’échauffement au practice. De cette façon, votre esprit et votre corps seront davantage prêts.