Avec Jean-Emmanuel Elbaz, pro et coach mental au Paris Country Club. Tél. : 06 76 49 80 72. www.enphasegolf.com

Lorsqu’ils doivent jouer un putt compris entre 5 et 30 mètres, la plupart des golfeurs amateurs se placent souvent dans l’optique de ne pas prendre trois putts. Autrement dit, ils essayent de se rapprocher du trou sur leur premier putt pour se laisser un deuxième putt facile à rentrer. Même si cette façon de procéder peut paraître à priori sage et raisonnable, c’est en fait le « meilleur » moyen pour prendre trois putts ou plus ! Pour quelle raison ? Tout simplement parce que le cerveau, en l’absence de cible précise, va avoir du mal à trouver le bon dosage. Si vous lisez votre putt, repérez une pente gauche-droite, imaginez qu’il faut viser l’extérieur gauche du trou puis, juste avant de jouer, pensez uniquement à vous rapprocher du trou, votre cerveau ne va plus savoir quoi faire… De la même façon, si vous pensez seulement à dépasser le trou (le fameux « never up, never in »), vous allez toujours surdoser le putt par rapport à votre ressenti, ce qui est une erreur.

Alors, comment faut-il procéder ? Après avoir lu votre ligne de putt puis pris une cible précise (milieu du trou, intérieur droit, extérieur droit,…), je vous recommande de faire un ou deux coups d’essai en regardant le trou et en imaginant votre balle rentrer dedans. Vous pouvez aussi imaginer plein de balles rentrer dans le trou les unes après les autres, un peu comme les pièces d’une machine à sous qui tombent lorsque le jackpot est gagné ! De cette façon, votre cerveau recueille des informations pour bien doser de façon visuelle (commande externe) et non en pensant à la technique de votre coup (commande interne). Il ne vous reste plus alors qu’à vous placer à l’adresse en alignant bien votre putter, à regarder une dernière fois le trou en imaginant encore la balle rentrer dedans puis à putter sans attendre.

Le même état d’esprit sur tous les putts

Putter pour rentrer ne signifie pas que vous avez une obligation de résultat. C’est avant tout le moyen le plus efficace de donner au cerveau la possibilité de bien doser. D’ailleurs, si vous puttez à chaque fois pour rentrer, vous en tirerez de nombreux avantages. Premièrement, vous allez rentrer plus de putts. Deuxièmement, si votre balle ne rentre pas, elle aura plus de chances de finir régulièrement près du trou. Enfin, en essayant de rentrer chaque putt quelle que soit sa longueur, vous aborderez chaque putt avec le même état d’esprit et ressentirez donc moins de pression sur les putts courts. Au contraire, un joueur qui essaye de se rapprocher du trou sur un putt moyen ou long se sentira davantage obligé de rentrer son second putt. Il aura alors de fortes chances de ressentir davantage de pression et de rater ce putt court…

Putter pour rentrer s’adresse aux joueurs de tous niveaux et même (pour ne pas dire surtout) aux débutants. Ce n’est pas parce qu’on commence le golf qu’on ne doit pas essayer de rentrer tous ses putts. C’est la meilleure façon pour apprendre à putter avec le bon état d’esprit. De la même façon, putter pour rentrer ne signifie pas putter plus offensivement. Si vous avez un putt de deux mètres en forte descente sur un green très rapide, vous allez à peine effleurer la balle. Par contre, vous l’aurez joué avec l’état d’esprit de le rentrer.   

Un excellent exercice pour apprendre à putter pour rentrer consiste à aligner cinq balles vers un trou placées à 30 centimètres, 1, 2, 5 et 10 mètres. Commencez par putter la balle le plus proche avec l’état d’esprit de la rentrer dans le trou. Enchaînez les autres balles en jouant chacune d’entre elles avec le même état d’esprit. L’objectif de l’exercice n’est pas forcément de rentrer les cinq balles mais de les jouer avec le même état d’esprit, en essayant de rester le plus simple et le plus instinctif possible.   

Les points à retenir

  • Abordez chaque putt pour le rentrer, quelle que soit sa longueur. Même sur des putts moyens ou longs, ne cherchez pas à vous rapprocher du trou ou à dépasser le trou. Cherchez simplement à rentrer.
  • Avant de jouer, faites un ou deux coups d’essai en imaginant votre balle rentrer dans le trou.
  • Une fois à l’adresse, regardez une dernière fois le trou en imaginant la balle rentrer dedans puis jouez.

RETROUVEZ D’AUTRES ARTICLES DE MENTAL sur www.golf-magazine.fr

N°1 : Bien se préparer avant le parcours

N°2 : Utilisez un contrat de parcours

N°3 : Un coup de golf commence par la fin !

N°4 : Amenez le parcours au practice

N°5 : Cherchez à faire au lieu d’éviter de faire